Les obligations d’une famille d’accueil

Les obligations d’une famille d’accueil

Par moment, certains enfants sont séparés de leurs parents afin de jouir d’une meilleure protection et éducation. Ils sont alors orientés vers des familles d’accueil encore appelées assistants familiaux. Ces familles ou ces personnes reçoivent un salaire pour chaque enfant qu’ils gardent. Cette activité étant bien encadrée par la loi, il existe des règles à respecter. Découvrez les exigences qui incombent aux familles d’accueil.

Respecter et garder un lien avec les parents biologiques de l’enfant recueilli

Choisir d’être une famille d’accueil est un engagement fort. C’est une attribution qui ne s’obtient que lorsque vous avez fait vos preuves. Le travail d’assistant familial est encadré par une loi et si vous êtes intéressé, vous pouvez trouver des pistes pour vous y lancer sur Air News.

Quand bien même vous remplissez les critères, il y a certaines règles que vous devez respecter. L’un d’entre eux est le contact gardé avec les parents biologiques de l’enfant. Dans le cas où, pour une quelconque raison, cela est impossible avec les parents directs, le lien doit exister entre les oncles ou tantes de l’enfant.

La famille d’accueil ne garde l’enfant que pour un temps en attendant que soit résolu le problème qui l’a séparé de ses parents. L’assistant familial ne doit donc pas écarter l’enfant de sa famille biologique. D’ailleurs, il aura besoin de certaines autorisations des parents pour poser certains actes liés à l’enfant.

Savoir instaurer un équilibre au sein de la famille composée

L’activité d’assistant familial peut être exercée par un couple marié ou une personne célibataire. Le plus important dans ce métier est que vous ayez les aptitudes et remplissez les critères nécessaires. Cependant, dans le cas où il s’agit d’un couple marié avec des enfants, il faudra savoir gérer au mieux vos enfants ainsi que ceux accueillis.

L’équilibre, l’entente et la cohésion doivent régner au sein de la famille recomposée. Les enfants placés dans ces familles s’y trouvant suite à certaines situations difficiles, il serait malsain pour eux de se retrouver dans une mauvaise ambiance.

Vous devrez donc expliquer la situation à vos enfants afin de les préparer à la venue de nouvelles personnes. Ceux accueillis ne doivent pas également vous appeler papa ou maman afin d’éviter toute tension ou confusion.

Consulter les psychologues de l’ASE en cas de problème

Les psychologues de l’Aide Sociale à l’Enfance doivent être les meilleurs alliés des assistants familiaux. Il s’agit des personnes qui suivent les enfants sur le plan psychologique et établissent un bilan pour déterminer les soins dont ils ont besoin.

Ainsi, au cas où l’enfant accueilli présente des troubles ou a des comportements qui inquiètent la famille d’accueil, il doit contacter un psychologue de l’ASE. Le professionnel peut également accompagner l’assistant familial lorsque celle-ci doit laisser partir un enfant gardé pendant des années.

Être famille d’accueil est donc un métier qui comporte certaines exigences nécessaires pour l’épanouissement de l’enfant. Les respecter vous aidera à jouir longtemps de votre agrément et l’enfant pourra ainsi surmonter la séparation avec ses parents.